Michel Legrand, le destin d’un virtuose

137 0

Arrangeur et jazzman

Compositeur pour le cinéma

Le tournant des années 1960 et l’émergence de la Nouvelle Vague vont ancrer définitivement Michel Legrand dans le monde de la musique de film. Il travaille pour Agnès Varda (Cléo de 5 à 7 en 1962), Jean-Luc Godard (Une femme est une femme en 1961, Vivre sa vie en 1962 et Bande à part en 1964) et surtout Jacques Demy (Lola en 1961, Les Parapluies de Cherbourg en 1964, Les Demoiselles de Rochefort en 1967, Peau d’âne en 1970) avec qui il invente la comédie musicale à la française. Ainsi Les Parapluies de Cherbourg est un film chanté en continu où tous les dialogues sont inspirés par la musique, ce qui était novateur à l’époque.

En 1966, après avoir été nommé aux Oscars pour son travail sur Les Parapluies de Cherbourg, il décide d’aller tenter sa chance à Hollywoodet s’installe à Los Angeles. Son amitié avec Quincy Jones et Henry Mancini l’aide grandement à se faire une place dans ce milieu hautement concurrentiel et lui permet de rencontrer les paroliers Alan et Marilyn Bergman.

En 1968, il est appelé à la rescousse par le réalisateur Norman Jewison qui n’arrive par à monter son dernier film tout en ayant 5 heures d’images déjà tournées. Michel Legrand propose alors de composer seul, sans contrainte et en n’ayant vu le film qu’une seule fois, une heure et demie de musique originale, pour que le réalisateur puisse ensuite monter son film en se calant sur cette musique. Le procédé est inédit car d’habitude à Hollywood la musique de film est créée et ajoutée après que le film soit tourné et monté7. Le résultat donne un film novateur pour l’époque, L’Affaire Thomas Crown où les plans suivent le rythme de la bande originale. Le film et sa musique sont un succès, et la chanson phare de la bande originale, The Windmills of Your Mind (Les Moulins de mon cœur) vaut à Michel Legrand d’être décerné l’année suivante l’Oscar de la meilleure chanson originale.

Deux ans plus tard, il reçoit l’Oscar de la meilleure musique de film pour Un été 42 de Robert Mulligan (1971) dont la chanson-thème The Summer Knows par Barbra Streisand rencontre le succès. Entre 1971 et 1975, nommé vingt-sept fois aux Grammy Awards, il en remporte cinq. Il décroche un troisième Oscar pour Yentl de Barbra Streisand en 1983. La même année, il compose la bande sonore de Jamais plus jamais de Irvin Kershner, ultime James Bond avec Sean Connery dont la chanson-titre est écrite par Alan et Marilyn Bergman.

Ses deux dernières compositions pour le cinéma ont été pour des films de Xavier Beauvois : La Rançon de la gloire avec Benoît Poelvoorde et Roschdy Zem (2015) puis Les Gardiennes avec Nathalie Baye et Laura Smet (2017).

Il a composé en tout plus de deux cents musiques pour le cinéma et la télévision.

Pianiste accompagnateur et soliste

Michel Legrand a enregistré avec différentes vedettes de la chanson dans des genres variés : Catherine SauvageHenri SalvadorCharles AznavourZizi JeanmaireFrank SinatraSarah VaughanJack JonesTereza KesovijaElla FitzgeraldJessye NormanPerry ComoLena HorneKiri Te KanawaJames IngramJohnny MathisBarbra Streisand,Catharina Valente, Frankie LaineNana Mouskouri, Frida Boccara, Danièle Licari, Raymond DevosStéphane GrappelliMireille MathieuClaude NougaroMario Pelchat et plus récemment avec Natalie Dessay.

En tant que pianiste soliste il s’est produit avec de nombreux orchestres à travers le monde, notamment ceux de Saint-PétersbourgVancouverMontréalAtlanta et Denver.

Chanteur

À partir de 1964, Michel Legrand prend la décision d’interpréter lui-même les chansons qu’il compose. Il travaille et se construit un répertoire avec deux auteurs Eddy Marnay et Jean Dréjac. Pour son album Attendre… sorti en 1980, il est interprète, auteur et compositeur.

Vie privée et famille

Michel Legrand a été marié à Christine Bouchard puis à Isabelle Rondon. Séparé de sa dernière compagne, la harpiste Catherine Michel, en 2013, il épouse, le 16 septembre 2014, à la mairie de Monaco la comédienne Macha Méril, avec laquelle il avait déjà eu une liaison quarante ans auparavant9, liaison que Macha Méril a dit avoir été purement platonique10,11. La cérémonie religieuse a lieu le lendemain à Monaco, lors d’une cérémonie orthodoxe12.

Il est le père de Dominique Rageys (née en 1952), fondatrice avec son mari du rallye « Maroc Classic », d’Hervé Legrand (né en 1959), pianiste et compositeur, de Benjamin Legrand (né en 1962), chanteur, d’Eugénie Angot (née en 1970), cavalière de niveau international.

Il a une sœur aînée, Christiane Legrand, chanteuse et qui sera successivement membre de groupes de jazz vocal tels que les Blue StarsLes Double Six et les Swingle Singers. Il est le demi-frère de l’écrivain Benjamin Legrand et du peintre Olivier Legrand. Il est l’oncle de Victoria Legrand, chanteuse du groupe Beach House et du vidéaste Alistair Legrand (enfants d’Olivier Legrand).

Michel Legrand meurt de septicémie2 dans la nuit du 25 au 26 janvier 2019, à l’hôpital américain de Neuilly-sur-Seine2 où il était hospitalisé depuis deux semaines pour une infection pulmonaire.

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Legrand

 

Michel Legrand chante en direct “Les moulins de mon cœur” accompagné par l’orchestre d’Armand Migiani. Cette chanson est la version française du titre “The Windmills of Your Mind” composé par Michel Legrand pour le film “L’Affaire Thomas Crown” sortit en 1968.

Laissez un commentaire

Note: Your password will be generated automatically and sent to your email address.

Forgot Your Password?

Enter your email address and we'll send you a link you can use to pick a new password.